Les mondes virtuels s’adaptent au monde reel

Récemment, plusieurs articles font surface concernant l’économie et même la loi des mondes virtuels en rapport à la vraie vie.

Par exemple, seriez-vous prêt à payer 30,000 $ US pour une petite île à vous dans un monde virtuel?  Certains l’ont déjà fait!

Aussi, certains environnement virtuels, tels Second Life, permettent aux artistes d’enrichir le monde virtuel dans lequel ils ont une deuxième vie et d’en profiter financièrement.  Des entreprises spécialisées dans les encans de biens virtuels contre de l’argent bien réel ont atteint des ventes dépassant le million de dollars.

Par contre, dans certains cas, comme le jeu en ligne Everquest, le créateur du jeu tend à empêcher la vente d’objet virtuels pour protéger leur propriété intellectuelle.  D’autres jeux, comme City of Heroes, permettent aux gens de recréer leurs super-héros favoris.  Et bien, les propriétaires de copyright de super-héros tels Marvel veulent empêcher de telles activitées et se retrouvent en cour contre le concepteur d’un tel jeu.

Pour en connaître davantage sur ces phénomènes, visitez ces deux récents articles, en anglais:

   GameSpot: Real cash for virtual goods: racket or way of the future?

   MSNBC: Virtual worlds wind up in real world’s courts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>