Tout a commence avec la telecommande

Dans son billet Média Tout a commencé avec la télécommande, Benoît Munger du Devoir cite un long article de Christine Rosen, l’éditrice de The New Atlantis, intitulé The Age of Egocasting.
L’idée est que les TiVo ou ENP (Enregistreurs Numériques Personnels) qui permettent à leurs propriétaires d’enregistrer et de programmer ses émissions préférées, ou, les iPod pour les fichiers musicaux, ont changé la vie de leurs propriétaires.  J’en conviens. Étant propriétaires d’un Média Center, mon épouse et moi regardons maintenant ce qui nous plait lorsque ça nous plait et ce, sans aucune publicité.  Nous adorons le petit bouton qui permet de sauter 30 secondes en avant.  Ainsi, 4 clics rapides en moins de 2 secondes pour un blitz publicitaire de 2 minutes et vlan! Zéro publicité!

L’article de Mme Rosen avance l’idée que l’egocasting, le principe de consommer le contenu que l’on veut et uniquement ce contenu d’intérêt personnel, implique certains dangers.  Par exemple, le contrôle absolu que le consommateur peut avoir sur la façon de digérer de l’information, nous fait éviter les opinions et le contenu avec lesquels nous ne sommes pas d’accord et favorise la fragmentation de notre société et la polarisation de pôles d’opinions arrêtées.  Tout ça, parce qu’on risque de moins en moins de tomber sur quelque chose de nouveaux qui nous surprend et qui nous amène à découvrir de nouveaux horizons.

Personnellement, je crois que c’est pousser un peu loin et que c’est peut-être même un faux problème.  Qui n’a pas d’amis qui ont des opinions qui divergent? Qui n’a pas d’amis qui vous font découvrir de nouveaux aspects de la vie, de la société?  Personnellement, j’aimer bien lire des articles sur des sujets avec lesquels je ne suis pas d’accord.  Quand je trouve quelque chose de stupide, par exemple le créationnisme qui nie la validité de la théorie de l’évolution, je me fais un plaisir de connaître et de m’informer sur l’ennemi.  Comme ils disent depuis longtemps: Keep you friend close, but keep your enemies closer.  On peut argumenter que ça ne fait que polariser mes opinions…  Peut-être bien.  Mais au moins, j’ai une opinion éduquée qui tient compte des opinions opposées.

Je vais quand même continuer à lire, regarder et écouter ce qui me plait, quand ça me plait et comme il me plait.  Que ça déplaise les publicitaires télévisuels, pour tout ce qu’on m’a forcé à digérer d’abrutissant et d’inoriginal durant toutes ces années, je n’ai aucun regret à sauter par-dessus la petite perle rare qui confirme l’exception.  Trop tard, je ne suis plus sur votre radar!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>